UNITAID investit plus de 120 millions de dollars supplémentaires contre le VIH/SIDA, le paludisme et la tuberculose chez l’enfant

UNITAID a octroyé une série de nouvelles subventions qui permettront à plusieurs centaines de milliers d’enfants vivant dans des pays en développement d’accéder à des médicaments plus efficaces et plus abordables pour lutter contre le VIH/SIDA, le paludisme et la tuberculose (TB).

«Cela fait bien trop longtemps que les moyens mis en œuvre par la communauté internationale de la santé ne sont pas suffisants pour répondre aux besoins particuliers des enfants souffrant de ces maladies dans les pays pauvres » a déclaré le Dr Philippe Douste-Blazy, Président du Conseil d’administration d’UNITAID. « Étant donné qu’il n’existe que très peu de traitements disponibles adaptés aux enfants, le VIH et la tuberculose chez l’enfant risquent de devenir des maladies négligées. Grâce à ces nouveaux investissements d’UNITAID les traitements de ces maladies seront adaptés et le sujet fera parler de lui au niveau mondial.»

C’est la première fois que le Conseil d’administration d’UNITAID, réuni cette semaine dans sa 17e session, a examiné un nombre aussi important de projets. Il a investi 120 millions de dollars dans des projets visant à répondre aux besoins particuliers en matière de traitements et de diagnostics afin d’aider à sauver des milliers de vies, chaque année, dans les pays à faibles revenus.

Les projets les plus importants sont les suivants :

  • Un montant maximal de 34 millions de dollars alloué à la fondation Medicines for Malaria Venture (MMV) afin d’accélérer l’utilisation de l’artésunate injectable à l’échelle mondiale. Il s’agit du traitement le plus efficace à ce jour pour soigner les 8 millions de cas de paludisme sévère recensés chaque année, dont la plupart sont des enfants de moins de cinq ans vivant en Afrique subsaharienne.
  • Un montant maximal de 17,3 millions de dollars à l’organisation Drugs for Neglected Diseases initiative (DNDi) afin de mettre à disposition des jeunes enfants des traitements pédiatriques contre le VIH. 72 % des enfants qui ont un besoin vital de traitement contre le VIH n’y ont actuellement pas accès et ce projet permettra de sauver la vie d’une partie d’entre eux.
  • Un montant maximal de 16,7 millions de dollars à l’organisation TB Alliance pour soutenir financièrement la production de médicaments pédiatriques adaptés contre la tuberculose. Actuellement, l’absence de médicaments adaptés aux enfants contre la tuberculose explique un taux de morbidité élevé parmi cette population.

Outre ces subventions, le Conseil d’administration d’UNITAID a validé quatre subventions d’« entrée sur le marché ». Il s’agit d’aider les fabricants, dont les dispositifs de diagnostic du VIH « sur le lieu de soins » atteignent les étapes finales de développement, à franchir des derniers obstacles et mettre leurs produits à disposition de ceux qui en ont besoin.

«Ces décisions d’investissement sont le fruit d’un processus de sélection rigoureux, qui dure une année et nécessite une connaissance approfondie du marché. Ce processus incombe au Secrétariat d’UNITAID qui a analysé la situation du marché tant des traitements que des diagnostics» a ajouté le Dr Douste-Blazy. « Je tiens à remercier le Secrétariat d’avoir fourni l’expertise nécessaire pour permettre à ces nouveaux projets de voir le jour. Le résultat de ce travail se chiffrera bientôt en nombre de vies sauvées, grâce à la prochaine mise sur le marché de produits de santé plus efficaces. »

Plus généralement, ces investissements sont le fruit de six ans d’efforts d’UNITAID pour améliorer les diagnostics et les médicaments utilisés le VIH/SIDA, le paludisme et la tuberculose.

Le Conseil d’administration d’UNITAID a également approuvé un montant de 8 millions de dollars maximum pour poursuivre un projet qui garantit l’approvisionnement en médicaments pédiatriques contre le VIH jusqu’en 2013-2014.

Par ailleurs, le Conseil d’administration a indiqué qu’il donnerait en janvier et une réponse positive à la demande du Fonds Mondial d’une extension de financement pour offrir des médicaments antipaludéens à des prix abordables, une fois examinée par le comité d’experts de revue des projets d’UNITAID.

Enfin, le Conseil d’administration a confirmé son engagement à soutenir le Programme pluriannuel de préqualification des médicaments de l’OMS.

UNITAID [www.unitaid.eu] est une initiative de santé mondiale lancée en 2006 par les gouvernements du Brésil, du Chili, de la France, de la Norvège et du Royaume-Uni en vue de fournir des financements durables et prévisibles en faveur de la lutte contre le VIH/sida, le paludisme et la tuberculose. Environ 70 % des fonds d’UNITAID proviennent d’une taxe minime prélevée sur les billets d’avion.

Aujourd’hui, UNITAID est soutenu par 28 pays ainsi que par la Bill et Melinda Gates Foundation.

Par l’intermédiaire de ses partenaires opérationnels, UNITAID finance l’achat de médicaments et de tests diagnostiques dont la qualité est assurée pour les patients des pays défavorisés, utilisant son pouvoir d’achat sur les marchés pour élargir l’approvisionnement, promouvoir le développement de produits nouveaux et de meilleure qualité, réduire les délais de livraison et faire baisser les prix.