Richard Mille celebre les vainqueurs des Voiles de Saint Barth

Les Voiles de Saint Barth se sont achevées samedi 9 avril, à l’issue d’une semaine de spectacle à couper le souffle.Partenaire Principal de l’événement, Richard Mille salue la réussite de cette deuxième édition et la performance sportive des équipages.

 

Les conditions de navigation se sont une nouvelle fois montrées à la hauteur de la réputation de l’île, avec un vent généreux au rendez-vous toute la semaine et une mer formée, d’un bleu exceptionnel. De l’avis de tous les compétiteurs, naviguer dans les eaux de Saint Barth procure un plaisir inouï.

Offrant chaque jour un cadre spectaculaire, les parcours sélectionnés par l’Organisation, ont à nouveau apporté leur lot de tactiques, jusqu’au tour complet de l’île que les équipages se sont vus proposer samedi en guise de dernière régate.

La compétition fut également à la hauteur, avec de belles passes d’armes entre les leaders des différentes classes. Dans la classe des Maxi-Yachts, la star de ces Voiles, Rambler 100, offre à son propriétaire George David une deuxième victoire après celle de l’an passé. Ce dernier a reçu, lors de la cérémonie de remise des prix, samedi soir une montre de plongée Richard Mille RM 028 édition limitée «Voiles de Saint Barth».

Véritable Formule 1 des mers, le maxi yacht Rambler 100 élève encore le niveau de technicité inouïe de son prédécesseur Rambler 90, vainqueur à Saint Barth en 2010. Le parallèle avec l’univers de Richard Mille est évident : ici prime la même volonté d’innovation au service de la performance ultime.

Avec plus de 400 marins venus de vingt nations et 48 yachts au départ, soit plus du double de l’an passé, la seconde édition des Voiles de Saint Barth a tenu toutes ses promesses et s’est défi nitivement installée dans le calendrier des grandes régates internationales.

Partenaire Principal depuis la première édition, Richard Mille s’associe à ce nouveau succès qui lui permet d’affirmer encore un peu plus sa présence dans le monde nautique.

N’oubliez pas de mentionner le photocredit: Laurent Benoit – Lat17-studio.com